FRONTON D’ESPELETTE

Le fronton d’Espelette est typique pour valoriser la pelote à main nue. Il était plein à ras bord ce dimanche et la partie a permis aux vacanciers, présents pour ce week-end prolongé, de découvrir ce sport qui les a profondément séduit. Pour preuve leurs encouragements chaleureux et répétés. Esku Pilota organisait avec l’union commerciale cette partie pour l’animation lors de la fête aux piments de 2016, comme elle le fait tous les mercredis de juillet et août, sur ce même fronton avec les meilleurs spécialistes amateurs et Elite Pro.

Vincent Cubiat a dominé les débats, spécialiste du jeu en place libre et coutumier de ce fronton. Mais les 4 joueurs, poussés par ce public si prompt à s’enflammer, ont mis à l’honneur le jeu de plein air par une partie rythmée et ponctuée de coups variés.

Après la partie, le public a demandé aux joueurs des explications sur les pelotes, les entraînements, les pansements, la dureté et la pureté de ce sport.

Score final : Monce / Cubiat 30  et Argain / Inchauspe : 20


 

TOURNOI DE BAIGORRI, 2ème demi-finale

Dimanche 30 octobre

LARRALDE - AMULET

40

LAMBERT - DE EZCURRA

18

La disparition de Jean-Marie Mailharro : un grand serviteur de la pelote basque

Photo : Jean-Marie Mailharro l’an dernier entre les vainqueurs du Masters : Peio Larralde et Juan Martinez de Irujo.

C’est avec une immense tristesse, mais malheureusement sans surprise, que ses amis de la pelote ont appris la mort ce vendredi en début d’après-midi de Jean-Marie Mailharro après une bataille longue et douloureuse contre le cancer.
Toujours attaché à Saint-Jean-Pied-de-Port, Jean-Marie avait fait du Trinquet Moderne à Bayonne le temple de la pelote où championnats de France et Masters ont illuminé de leur intensité et de leur beauté tant de finales. Le Moderne où se retrouvaient, au-delà de la pelote, responsables politiques, gens de l’Intérieur de passage, journalistes, sportifs, animateurs culturels, anonymes… Un monde coloré, vivant, chantant, souriant, comme revigoré par la présence amicale et l’écoute toujours attentive de Jean-Marie.
La pelote basque, le Pays basque, viennent de perdre un de leurs plus dynamiques serviteurs. Pausa zaïte bakean ! Esku Pilota s’associe à la peine de son frère Georges, de Denise, de toute sa famille et de ses amis si nombreux.

Son enterrement aura lieu ce lundi 31 octobre, à 15H, à Saint Jean Pied de Port;


 

 

TOURNOI OSSAU IRATY : AGUIRRE – LAZCANO sur le fil

Très belle partie pour cette finale du trophée OSSAU IRATY. AGUIRRE – LAZCANO prennent une confortable avance de 10 points, avant qu’ELGART – LUCU  ne les rattrapent, les jeux s’équilibrent jusqu’à 39 partout. Et le dernier point voit AGUIRRE – LAZCANO l’emporter sur une dernière faute de leurs adversaires.

Grégory Aguirre : « à la fin ça se joue à rien… »

 

 

TRINQUET SAINT-ANDRÉ

TOURNOI OSSAU IRATY
Jeudi 27 octobre, finale

AGUIRRE - LAZCANO

40

ELGART - LUCU

39

TOURNOI DE BAIGORRI

Dimanche 23 octobre, 1ère demi-finale

OLCOMENDY - DUCASSOU

40

BIELLE - GUICHANDUT

30

Voir les statistiques de la partie

TRINQUET SAINT ANDRE

Jeudi 20 octobre

AGUIRRE/LAZCANO

40

INCHAUSPE/BENESSE

24

TRINQUET GARAT

Lundi 17 octobre 2016 : 1ère demi-finale, 23ème Coupe des Chasseurs

AGUIRRE - LAFITTE

50

MONCE-ONDARS - ÇUBIAT

49

Voir les statistiques

BIDART : LES PEIO SE FONT PLAISIR ET NOUS RÉGALENT !

Quelle belle finale ce samedi soir à Bidart ! Elle était attendue et le nombreux public venu admirer les artistes de la main nue dans ce demi-trinquet n’a pas été déçu : il a assisté à une superbe partie menée de bout en bout par les deux Peio, heureux d’être ensemble (10/6, 20/14, 30/19 et 40/32), avec toutefois une remontée d’orgueil vers la fin du couple très costaud Ospital/Ducassou qui reviendront à trois points (31/34). Ducassou a subi une pression qui l’a fait sortir de ses gongs à plusieurs reprises pendant que les deux avants nous ont régalé par des moments de mano a mano chaleureusement applaudis. Les plus forts ont gagné sans conteste : Larralde a déployé avec détermination son talent que personne ne fait trembler aujourd’hui et sur lequel Guichandut a surfé pour offrir non seulement une belle résistance à Baptiste mais aussi et surtout pour permettre pas ses belles planques et ses pelotes hautes et longues – le demi-trinquet s’y prêtait à perfection – à son avant de briller par ses finitions. Voilà un trophée qui pour sa deuxième année a conquis déjà un public fidèle. Bravo aux organisateurs et aux immenses champions. Et merci à l’ami Marc Mittoux pour ses photos.

À noter que lors du lever de rideau, nous avons revu avec plaisir Mickael Palomes qui avait disparu des canchas pendant  un an d’absence pour blessure. Associé à Darmendrail, il a battu Etcheverry/B. Larralde 40 à 30. Une belle rentrée qu’il nous commente plus bas.

LES DEUX PEIO NOUS ONT CONFIÉ LEUR JOIE D’AVOIR JOUÉ ENSEMBLE :

MICHAËL PALOMES RACONTE SON RETOUR SUR LA CANCHA :

Vidéo de la partie :


 

TOURNOI DE BIDART

Samedi 15 octobre, finale

LARRALDE - GUICHANDUT

40

OSPITAL - DUCASSOU

32