Championnat de France Individuel :

Dimanche 31 décembre à Arcangues

Groupe B :

Iturbe

40

Migueltorena

37

groupe A :

Elgart

40

Etchegaray

38

 

Championnat de France Individuel

Samedi 30 décembre à Sare

Groupe B :

Cubiat

40

Darmendrail

17

Groupe A :

Ximun Lambert

40

Antton Monce

26

Trophée biper saria : finale

Jouée au trinquet Xilar à Souraide (cause humidité à Espelette) devant un beau parterre de partenaires, parieurs et pelotazales du secteur. L’affiche Inchauspe – Bilbao contre Waltary – Palomes n’y étant pas étrangère…
Début en fanfare d’Inchauspe – Bilbao qui mènent 9 à 2 suite à une domination de Bilbao derrière et des attaques tranchantes d’Inchauspe. Puis 14 à 6 et une belle remontée et égalisations à 17 par des buts et filets directs dont Waltary a le secret.  Égalisations à 18, 20, 21 23 24 25 30 33 au bout d’1 heure de jeu.  Petite baisse de régime de Waltary et Palomes couplée d’un peu de réussite des vainqueurs : Inchauspe – Bilbao par 40 à 33. Le public s’est retiré satisfait d’une partie ponctuée de beaux échanges.

Trophée Biper Saria Espelette : Finale

29 décembre

Lever de rideau

Mikel Gonzalès

40

Pascal De Ezcurra

32

Inchauspe – Bilbao

40

Waltary – Palomès

33

Championnat de France Individuel

Mardi 26 décembre à St Palais

Cubiat

40

Lazcano

27

Trophée Biper Saria Espelette : demi-finales

26 Décembre :

Waltary – Palomès

40

Lambert L – Lambert X

36

Inchauspe – Bilbao

40

Bielle - Lucu

20

 

FINALE DU SUPER PRESTIGE : CE SERA DUCASSOU/OSPITAL

Les meilleurs du moment ont gagné dimanche à Saint-Jean-Pied-Port dans les demi-finales du Super Prestige devant une foule énorme pour le plus grand plaisir du maitre des lieux, Edouard Mayté. Ducassou n’a pas laissé la moindre chance à Guichandut, bizarrement absent de la cancha, comme tétanisé par l’enjeu et par le txapeldun 2017 (10/4, 20/6, 30/11 et 40/25). Peio le reconnaissait après la partie : la messe de Noel avait été vite dite et il avait oublié d’y participer dignement. Dans l’autre demi-finale, si l’équilibre a été plus respecté comme peut le laisser penser le score, le scénario nous a offert un belle pièce de théatre où le drame a couronné un petit prince batailleur face à un roi des canchas : Ospital a gagné contre Larralde mais que l’après-midi fut long pour nos deux champions (10/3, 20/11, 30/18 et 40/35) ! Le premier s’est échappé d’entrée de jeu passant de 3 partout à 11 à 3, écart que l’autre a essayé de combler en vain après cependant un baroud d’honneur digne de sa classe. Quelle remontée qui faillit destabiliser un Matthieu, sérieux et concentré comme un vieux lascar :  Mais Peio n’était pas assez rentré dans le jeu dès le début pour espérer l’emporter :  pourquoi avoir préféré placer au lieu de taper !?… Dimanche, les Peio avaient comme décidé involontairement de faire des cadeaux avant l’heure à leurs copains pelotaris. La première partie consacra le meilleur, la seconde réveilla les parieurs et révéla un Mathieu devenu vraiment grand. Rendez-vous le 7 janvier pour la finale Ducassou/Ospital dans ce temple de la pelote.

Trinquet GARAT – DONIBANE GARAZI : demi-finales du 24ème Super Prestige 2017

Dimanche 24 décembre

DUCASSOU

40

GUICHANDUT

25

Voir les statistiques de la partie

OSPITAL

40

LARRALDE

35

Voir les statistiques de la partie

Trinquet MODERNE : demi-finales espoirs main nue, en collaboration avec Esku Pilota

21 Décembre

Xabi Alcasena – Bixente Larralde

40

Vincent Bideondo – Benat Iribarren

19

Enaut Echeverria – Jon Saint Paul

40

Malik Niang – Mickael Hualde

35

 

Trinquet GARAT – DONIBANE GARAZI 24ème Super Prestige 2017 : 4èmes duels

Lundi 18 décembre :

GUICHANDUT

40

GONZÀLES

33

Voir les statistiques de la partie

OSPITAL

40

J. ETCHEGARAY

28

Voir les statistiques de la partie