L’actualité d’Esku Pilota

Super Prestige 2017 : Ducassou reste le plus fort

Quelle belle finale de ce Super Prestige 2017… jouée ce dimanche 7 janvier 2018 au trinquet Garat de Saint-Jean-Pied-de Port ! Le maitre des lieux, Edouard Mayté, avait de quoi être content : les galeries étaient garnies jusqu’au ciel, le mauvais temps hivernal n’avait pas  dissuadé les pelotazale venus nombreux en famille, les parieurs fidèles comptaient et recomptaient, les journalistes s’entassaient au tambour, le lever de rideau révéla une jeunesse conquérante – hommage à vous Niang/Luro/Larzabal/St Paul.
Ducassou fit du Ducassou c’est à dire contestant mais restant le plus fort et Ospital dont les progrès ces deux dernières années sont simplement époustouflants s’appuya sur un public acquis à sa cause pour pousser le txapeldun dans ses derniers retranchements… Une confirmation pour l’un, un nouveau pas vers une consécration proche pour l’autre. Battite était mal parti, son adversaire ayant mis la pression dès les premiers buts ciselés sur mesure. Il revint peu à peu et imposa sa force physique et sa vista à la fin (40 à 34). Mathieu, concentré au maximum, perdit quelques ttanto d’un rien : il était écrit que ce n’était pas encore son jour. Mais qu’on le sache, le sacre n’est plus très loin. Après avoir épinglé Larralde, il a failli marqué l’histoire hier au Garat. Une simple question de patience. Pas facile quand on a 24 ans.

Trophée biper saria : finale

Jouée au trinquet Xilar à Souraide (cause humidité à Espelette) devant un beau parterre de partenaires, parieurs et pelotazales du secteur. L’affiche Inchauspe – Bilbao contre Waltary – Palomes n’y étant pas étrangère…
Début en fanfare d’Inchauspe – Bilbao qui mènent 9 à 2 suite à une domination de Bilbao derrière et des attaques tranchantes d’Inchauspe. Puis 14 à 6 et une belle remontée et égalisations à 17 par des buts et filets directs dont Waltary a le secret.  Égalisations à 18, 20, 21 23 24 25 30 33 au bout d’1 heure de jeu.  Petite baisse de régime de Waltary et Palomes couplée d’un peu de réussite des vainqueurs : Inchauspe – Bilbao par 40 à 33. Le public s’est retiré satisfait d’une partie ponctuée de beaux échanges.

FINALE DU SUPER PRESTIGE : CE SERA DUCASSOU/OSPITAL

Les meilleurs du moment ont gagné dimanche à Saint-Jean-Pied-Port dans les demi-finales du Super Prestige devant une foule énorme pour le plus grand plaisir du maitre des lieux, Edouard Mayté. Ducassou n’a pas laissé la moindre chance à Guichandut, bizarrement absent de la cancha, comme tétanisé par l’enjeu et par le txapeldun 2017 (10/4, 20/6, 30/11 et 40/25). Peio le reconnaissait après la partie : la messe de Noel avait été vite dite et il avait oublié d’y participer dignement. Dans l’autre demi-finale, si l’équilibre a été plus respecté comme peut le laisser penser le score, le scénario nous a offert un belle pièce de théatre où le drame a couronné un petit prince batailleur face à un roi des canchas : Ospital a gagné contre Larralde mais que l’après-midi fut long pour nos deux champions (10/3, 20/11, 30/18 et 40/35) ! Le premier s’est échappé d’entrée de jeu passant de 3 partout à 11 à 3, écart que l’autre a essayé de combler en vain après cependant un baroud d’honneur digne de sa classe. Quelle remontée qui faillit destabiliser un Matthieu, sérieux et concentré comme un vieux lascar :  Mais Peio n’était pas assez rentré dans le jeu dès le début pour espérer l’emporter :  pourquoi avoir préféré placer au lieu de taper !?… Dimanche, les Peio avaient comme décidé involontairement de faire des cadeaux avant l’heure à leurs copains pelotaris. La première partie consacra le meilleur, la seconde réveilla les parieurs et révéla un Mathieu devenu vraiment grand. Rendez-vous le 7 janvier pour la finale Ducassou/Ospital dans ce temple de la pelote.

DÉFI DE PRÉPARATION AU MODERNE

Esku Pilota a proposé hier deux parties de préparation au tête à tête, au trinquet Moderne de Bayonne, sous forme de défi. Le premier opposait Vincent Elgart à Baptiste Ducassou et Elgart devait toujours buter même si Ducassou marquait le point. L’Itsasuar avait tout de même le droit de choisir sa pelote lorsqu’il marquait le point. Il a réussi à relever le défi en l’emportant 40 à 37 mais a eu bien du mal à recoller au score après un bon démarrage d’Elgart (7-0). Il lui reste encore quelques détails à régler avant sa demi-finale dimanche prochain, au trinquet Garat de Saint-Jean-Pied-de-Port, comptant pour le Super Prestige. Il sera opposé soit à Peio Guichandut, soit à Mikel Gonzalez.

La seconde partie était encore plus handicapante pour Peio Larralde. Ce dernier partait avec un retard de quinze points face à Alain Migueltorena. Il n’a pas réussi à remporter ce défi mais s’est tout de même bien battu et ne s’est incliné que de six petits points (40-34). En demi-finale du Super Prestige il affrontera soit Julien Etchegaray, soit Mathieu Ospital, à partir de 17h.

ESKU PILOTA SOUTIENT ATXIK MATHIEU

Esku Pilota s’est joint à l’association Atxik Mathieu, en soutien à Mathieu Larzabal, ce samedi 9 décembre à l’occasion de la soirée pelote organisée au mur à gauche Atharri à Itxassou. Un chèque a été remis à l’association entre les deux parties.

La première partie opposait les légendes Carricart-Oçafrain à Muscarditz-Dermit. Ces derniers se sont imposés 40-32 en ayant mené quasiment tout au long de la partie. L’autre partie opposait Larralde-Iturbe (remplaçait Bixintxo Bilbao initialement prévu) à Gonzalez-Ducassou. L’Itsasuar n’a pas réussi à s’imposer chez lui. Malgré une égalisation en fin de partie à 33 partout qui aurait pu les relancer, Gonzalez et Ducassou n’ont pas réussi à l’emporter ce samedi. Larralde et Iturbe ont été plus costauds et se sont imposés 40-34.

La soirée a attiré un public nombreux qui a pu profiter de deux belles parties et une prestation des makhilari entre les deux rencontres.