WALTARY/BILBAO, CHAMPIONS DE FRANCE 2016 !

Waltary/Bilbao sont champions de France main nue par équipes : ils ont battu ce dimanche Bielle/Ducassou sur le score sans appel 40 à 23. En une heure précise. C’est une équipe sérieuse, motivée, bien préparée et solidaire qui l’a emporté dans un Trinquet Moderne ne disposant plus d’un strapontin de libre !
Disons-le de suite : on aurait pu s’attendre à une finale plus disputée même si les vainqueurs avaient les faveurs des parieurs. Mais voilà, Waltary revenu de l’enfer des blessures est en pleine possession de ses moyens physiques et a joué de son arme favorite : 14 buts gagnants mais aussi 4 magnifiques filets rentrants dans l’échange qui font la différence et démoralisent à jamais ses adversaires.
Quant à Bixintxo Bilbao, il fut à l’arrière très impressionnant. Quels progrès en deux ans de retour sur les canchas d’Iparralde! Sa puissance alliée à sa vista s’appuient dorénavant sur une force mentale, clé de voute de la cohésion de l’équipe. Plus d’énervement, oubli rapide des fautes et des faiblesses, mise en valeur des points forts de chacun. Et voilà le Luzien, champion de France pour la deuxième année consécutive. L’an dernier, ce fut avec Peio Larralde dont l’absence sur la cancha en finale dimanche était indéniablement regrettée. Battite Ducassou et Philippe Bielle ne pouvaient rien contre cette machine à gagner : ils menèrent 3 à 0 puis laissèrent filer occasions et illusions : 20/9, 30/21 puis 40/23. La messe était dite, consacrant une belle équipe championne de France qui fera parler d’elle encore dans nos trinquets. Et à commencer très bientôt à Anglet pour le Pilotarienak…

 

LA VIDEO DE CETTE FINALE :

Philippe Bielle : « On est tombé sur une équipe de costauds »

Bixintxo Bilbao : « Notre meilleure partie du championnat » 

Battite Ducassou : « On a pêché dans la finition »

Agusti Waltary : « Notre point fort c’est de jouer ensemble »

 

INCHAUSPE/AMULET, CHAMPIONS DE FRANCE GROUPE B : PLACE AUX JEUNES !

Décidément, les jeunes du groupe B avaient décidé, cette année, de titiller les cadors du groupe A ! Vendredi à Saint-Pée , Etchegaray/Lazcano, après une formidable partie, ont failli faire trébucher la paire super favorite Bielle/Ducassou (39 à 40). Et ce dimanche à Ascain, c’est Alexis Inchauspé associé à Antton Amulet qui a eu raison de Laurent Lambert et Pascal de Ezcurra (40 à 23). Devant une belle chambrée où les copains et les copines des plus jeunes ont manifesté leur soutien joyeusement, les blancs et noirs ont mené dès le début et ont conservé une avance confortable de dix points (30 à 20) avant de s’envoler, solides et solidaires, vers une victoire méritée. Avec un titre de champions de France groupe B à la clé.
Une belle après-midi qui promet des parties disputées lors du circuit Esku Pilota qui commencera dès la fin du championnat de France.

Interview Alexis Inchauspé : « On a fait une grosse partie »

 

2ème DEMI-FINALES A, BIELLE-DUCASSOU AU TERME D’UN SUSPENS INATTENDU !


Quelle partie ! Quelle demi-finale ! Les absents ont eu tort : qui aurait donné ce résultat avant la rencontre : 40 à 39 ! Pour qui ? Il aurait été bon de dire : peu importe ! Mais voilà, l’enjeu était une place en finale du championnat de France par équipes et les vaincus étaient maudits. Certains diront que la logique a gagné : mais que fait la logique dans une telle partie où la passion aurait pu l’emporter sur la raison et où le spectacle a été total ?
Soyons précis : Bielle/Ducassou ont battu Etchegaray/Lazcano après 1h20 d’une bataille que personne n’avait prévue, « nous les premiers », comme le confiait Vixente Lazcano après la partie. A 20-20, on était à une nième égalité et les noirs avaient décidé de s’envoler. 26 à 21 pour les favoris. Etchegaray-Lazcano mettent alors le turbo pour le bonheur du public, égalisent à 26 et passent à 29-26. Egalité à 32, puis les bleus mènent 39 à 36. A un point du paradis… qu’ils n’atteindront jamais. La hargne et l’expertise de Ducassou ajoutée à la volonté de Bielle auront raison d’un espoir rêvé en cachette.
Mais quelle partie de Etchegaray/Lazcano, quel parcours lors de ces championnats ! L’arrière de 36 ans et le jeune avant revenu du rugby ont fait trembler les meilleurs et vibrer un trinquet de Saint-Pée acquis à leur cause. David n’a pas fait tomber Goliath ! Vae victis…. Et maintenant place à la finale au Trinquet Moderne.

20160415-demiefinale-cdf-groupeA1

Baptiste DUCASSOU « le mérite de ne pas avoir lâché »

Vincent LAZCANO « Je ne pensais pas qu’on allait réussir à faire cette performance »

Photos et textes : Roland Machenaud, Vidéo et publication : Stéphane Olaïzola

DEMI-FINALES A et B, WALTARY SUR UN NUAGE


Après un début de partie équilibré à 7 à 8, les bleus engagent un joli point, très disputé (prés de 2 minutes) (10:36 sur la vidéo), point qui termine à l’avantage des Noir et Blanc. Et là le show Waltary commence : des buts rapides à droite ou variés au fond à gauche, il esquive une pelote, rentre un punpa xare, termine sur un plan coupé qui fait pik à gauche. Bref il est en réussiet et rapidement le score passe à 21/7, 13 points de suite…
Mis en confiance par la réussite de son partenaire Bilbao ne lâche rien et laisse peu d’espace à ses adversaires pour s’exprimer. Un point disputé à 21/7 (20:40 sur la vidéo) fini une fois de plus à l’avantage des blancs et noirs. Il faut une frappe superbe de Larralde pour que les bleus reprennent le but à 8/24, mais de suite sur le retour, Waltary enquille punpa xare. Trois buts du cubain et quelques coups gagnants plus tard, on ne voit plus comment les bleus pourront endiguer la tornade.
Bilbao plonge, il est débordé, les bleus reprennent le but, mais nous sommes déjà 9 à 31. Ils changent leur placement pour tenter de reprendre à la volée les buts de Waltary, judicieux, mais ils n’arrivent pas à faire la différence dans l’échange. 38 à 12, les bleus terminent la partie en faisant étalage de leurs belles qualités de jeu, mais c’est trop tard. Belle victoire de la paire WALTARY-BILBAO qualifiés pour la finale.

WALTARY « aujourd’hui on a joué ensemble »

GUICHANDUT « Je lui tire ma révérence à Waltary »


TOURNOI DE LA FOIRE AU JAMBON : OSPITAL/LUCU TROUVENT LA SOLUTION

20160327-finale-jambon-bayonne1

En ce dimanche de Pâques, la finale devait opposer une équipe Hegoalde (GONZALEZ/ASPURU) face à une paire d’Iparralde (OSPITAL/LUCU). Gonzalez étant empêché, c’est Vincent Elgart qui l’a remplacé.
D’entrée, la paire ELGART/ASPURU prend le jeu à son compte et se détache comptant jusqu’à 10 points d’avance (23 à 13). Ospital et Lucu dépassent alors la volée d’Elgart et installent le jeu sur son arrière. Ils rattrapent leur retard et se détachent pour gagner 50 à 39.
Mais ce jambon gagné par Ospital/Lucu ne va pas, à lui seul, faire oublier leurs débuts difficiles cette année en championnat de France.

MATHIEU OSPITAL : « Très content d’avoir gagné »

 

VIDEO DE LA PARTIE :

 

La chanson du jambon de Bayonne :

Visiter le trinquet Saint André

Trinquet-Saint-Andre-Panorama

ACCORD ESKU PILOTA – AVIRON BAYONNAIS OMNISPORTS : UNE SALLE DE PREPARATION PHYSIQUE ET UN TRINQUET A LA DISPOSITION DES PELOTARIS ELITE PRO

Esku Pilota vient de signer un accord avec l’Aviron Bayonnais Omnisports afin que les pelotaris de l’Elite Pro puissent bénéficier des installations sportives, et notamment de la salle de préparation physique et du trinquet, qui se trouvent au siège du club. C’est une grande chance offerte au joueurs de main nue qui, sous la conduite de Pampi Laduche ou librement, pourront non seulement s’entrainer dans les meilleures conditions mais aussi rencontrer d’autres sportifs de haut niveau dont certains préparent les Jeux Olympiques de cet été. Partages et échanges sportifs sont à attendre sur les bords de la Nive pour le bonheur de tous, dans ce lieu central du Pays basque qui rassemble 2 800 sportifs amateurs !

Samedi matin, les premiers pelotaris présents autour de Mme Duhart et de MM. Echeverria, de Ezcurra, Irazusta, Beigbeder, Laduche étaient : Guchandut, de Ezcurra, Ospital, Inchauspé et Ithurbe.

aviron 2

aviron1

 

VILLEFRANQUE : BIELLE/DUCASSOU, VITE FAIT, BIEN FAIT

battite-1-mod

 

Ce fut quand même une surprise, par l’ampleur de la victoire et par sa rapidité (moins de 45 mns). A Villefranque ce samedi soir, les très nombreux pelotazale qui avaient envahi les galeries ne laissant pas une place libre s’attendaient à un bras de fer entre Bielle/Ducassou et Larralde/Guichandut. Il n’y a pas eu de débat : 7/0, 10/6, 20/11, 30/11 et 40/14. Circulez, il n’y a pas eu grand chose à voir. Après une départ catastrophique, Guichandut qui s’était mis aux abonnés absents et Larralde déboussolé et désespéré par la situation n’ont rien pu faire face à une paire qui « monte en puissance » et qu’on voit mal ne pas aller en finale. On ira chercher des raisons du côté d’une cancha glissante devant ou d’un déséquilibre évident. Mais le résultat est là et les bleus n’ont fait aucun cadeau aux noirs, encore plus noirs de désolation à la fin de la partie ! On retiendra donc que la cote de Bielle/Ducassou va encore monter chez les parieurs, bien tristounets hier soir après une non partie de championnat.

 

En définitive, la plus belle partie fut celle du groupe B qui opposait Elgart/Benesse à Goicoechea/Lamure. Victoire des premiers qui reviennent en forme au bon moment. Vincent Elgart en particulier a marqué la rencontre par sa présence devant et la maitrise de son énergie retrouvée.

 

 

 

BATTITE DUCASSOU : « NOUS MONTONS EN PUISSANCE ! » :

LES DEUX DERNIERS POINTS :

 

 

ARCANGUES : BIELLE/DUCASSOU SE RASSURENT FACE À LAMBERT/de EZCURRA

BD1

 

 

Vendredi soir à Arcangues, ce fut une partie difficile pour les joueurs qui avaient disputé lundi dernier un combat déjà très dur à Saint-Jean-Pied -de Port face à Waltary/Bilbao : Laurent Lambert et Pascal de Ezcurra ont été battus sèchement par Philippe Bielle et Battite Ducassou (40 à 22) dans cette partie qualificative du championnat de France par équipes. L’évolution du score est sans appel : 7/0, 20/10, 30/18, et donc 40 à 22. On peut pas dire pourtant que les vainqueurs ont montré leur meilleur jour et il faudra encore du travail pour arriver à être plus performants le moment venu. « Retenons la victoire et les progrès accomplis depuis notre défaite face à Waltary/Bilbao », affirmait sagement Bielle à l’issue de la partie. Ducassou a d’ailleurs manifesté à plusieurs reprises des gestes de mauvaise humeur, significatifs de cette recherche qualificative non atteinte.

Dans le groupe B, la paire Elgart/Benesse ont laissé échapper la victoire à l’issue d’une partie qui semblait pourtant à leur portée et se sont inclinés 40 à 37 face à Etchegaray/Lazcano.

L’INTERVIEW DE PHILIPPE BIELLE :

IRISSARRY : LARRALDE/GUICHANDUT EN MODE ROULEAU COMPRESSEUR

larralde guichandut

lamure goico trinquet irissarry

Belle après-midi de main nue dimanche dans le beau trinquet de verre de Irissarry. Devant un nombreux public – quel plaisir de voir autant de jeunes venir de plus en plus nombreux assister aux parties -, les rencontres qualificatives de groupe A et B du championnat de France par équipes ont offert un spectacle plaisant. Dans le groupe B, Goicoechea/Lamure ont gagné relativement facilement contre les favoris des parieurs Inchauspé/Amulet. Plus de hargne et d’entente chez les vainqueurs : à saluer le retour de Jean-Marc Lamure, blessé pendant la grande majorité de l’année dernière. Il avait faim et sa victoire faisait plaisir à voir. Évolution du score sans problème en faveur des noirs après un début indécis : 20/18, 30/23, 40/29.

Dans la partie du groupe A, l’amateur Lucu remplaçait Ximun Lambert, victime d’une pubalgie, pour qui le championnat semble terminé. Y a pas eu photo : c’est ce qu’on s’est dit très vite quand les deux Peio ont mené 14 à 0 ! Puis 20 à 6, 30 à 14 et 40 à 16. Baptême du feu très dur pour Lucu, applaudi cependant par le public qui salua son courage et même de beaux points malheureusement trop rares. Larralde/Guichandut ont joué à fond et ont écrasé une partie déséquilibrée. Il nous tarde de les revoir et de mesurer la véritable puissance de leur rouleau compresseur.

CdF ÉQUIPES : WALTARY/BILBAO PRENNENT DATE !

11

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3Wal 1 2

 

Ce lundi au Garat, cette deuxième partie du Championnat de France a permis à l’équipe Waltary/Bilbao de montrer leur véritable ambition que justifient leur forme actuelle et leur complémentarité. Face à des adversaires coriaces et expérimentés, tout ne fut pas pourtant facile et il faut noter qu’à 21 partout, on atteignait une dixième égalisation. La deuxième partie de la partie fut plus facile pour les blancs et noirs : les buts et les coups de fusils du Cubain qui avaient retrouvé ses marques aidés par la forte résistance du Luzien à l’arrière ont eu raison de l’équipe qui toutefois aurait pu encore renverser la vapeur. Le trinquet de Saint-Jean-Pied-de-Port avait fait le plein pour l’occasion : à noter que dans la partie du groupe B gagnée par la paire Etchegaray-Lazcano, le nouveau Elipe Pro Julien Etchegaray impressionna les pelotazale par sa puissance et son aisance. La pelote à main nue a encore de beaux jours devant elle !


L’interview de Bixintxo :