Les meilleurs du moment ont gagné dimanche à Saint-Jean-Pied-Port dans les demi-finales du Super Prestige devant une foule énorme pour le plus grand plaisir du maitre des lieux, Edouard Mayté. Ducassou n’a pas laissé la moindre chance à Guichandut, bizarrement absent de la cancha, comme tétanisé par l’enjeu et par le txapeldun 2017 (10/4, 20/6, 30/11 et 40/25). Peio le reconnaissait après la partie : la messe de Noel avait été vite dite et il avait oublié d’y participer dignement. Dans l’autre demi-finale, si l’équilibre a été plus respecté comme peut le laisser penser le score, le scénario nous a offert un belle pièce de théatre où le drame a couronné un petit prince batailleur face à un roi des canchas : Ospital a gagné contre Larralde mais que l’après-midi fut long pour nos deux champions (10/3, 20/11, 30/18 et 40/35) ! Le premier s’est échappé d’entrée de jeu passant de 3 partout à 11 à 3, écart que l’autre a essayé de combler en vain après cependant un baroud d’honneur digne de sa classe. Quelle remontée qui faillit destabiliser un Matthieu, sérieux et concentré comme un vieux lascar :  Mais Peio n’était pas assez rentré dans le jeu dès le début pour espérer l’emporter :  pourquoi avoir préféré placer au lieu de taper !?… Dimanche, les Peio avaient comme décidé involontairement de faire des cadeaux avant l’heure à leurs copains pelotaris. La première partie consacra le meilleur, la seconde réveilla les parieurs et révéla un Mathieu devenu vraiment grand. Rendez-vous le 7 janvier pour la finale Ducassou/ Ospital dans ce temple de la pelote.