L’actualité d’Esku Pilota

Echeverria-Iribarren l’emportent de justesse

Ce jeudi, au trinquet Saint-André de Bayonne, Eñaut Echeverria et Beñat Iribarren (en rouge) ont remporté la victoire au nez et à la barbe de Xabi Alcasena et Jean-Philippe Bénesse (en blanc). Pourtant bien partis en creusant l’écart jusqu’à la mi-partie (21-6), les blancs n’ont pas vu venir à bout d’un Eñaut Echeverria batailleur.

Petit à petit, le jeune de Macaye a pris la partie à son compte pour réduire l’écart et mettre son arrière en confiance (21-12). Iribarren commettait moins de faute et Alcasena et Bénesse étaient un peu plus tendus et parfois en retard sur les pelotes.

Echeverria et Iribarren, toujours une dizaine de points derrière la trentaine arrivant (26-16), ont mis un coup d’accélérateur qui a surpris leurs adversaires (26-21). Ils revenaient à un point (29-28) mais n’arrivaient pas de suite à égaliser. Qu’à cela ne tienne, ils égaliseront quelques points plus tard (33-33). La partie n’était pas gagnée pour autant. Alcasena et Bénesse voulaient cette victoire mais ils n’ont pas fait le poids face à Eñaut Echeverria qui a bien buté au bon moment (38-38). Il conclura d’ailleurs la partie sur un dernier but gagnant (il en a inscrits sept au total contre dix pour Alcasena) : 40-38.

Défi Main Nue le 28 avril à Saubusse

Etcheverry-Harismendy remportent le tournoi du jambon

La finale du tournoi du jambon s’est déroulée devant un public venu nombreux en ce dimanche de Pâques. Les deux équipes ont livré une belle partie et ont fait durer le suspens jusqu’au bout. Très bien partis dès l’entame de la rencontre, Maxime Etcheverry et Thierry Harismendy ont rapidement pris de l’avance face à Malik Niang et Luiz Sanchez (16-5).

Mais Thierry Harismendy a eu un coup de mou dont ses adversaires ont de suite profiter pour recoller au score à 16 partout. Niang et Sanchez se sont ensuite accrochés jusqu’à la fin de la partie mais Etcheverry-Harismendy ont toujours eu quelques points d’avance, notamment grâce aux buts gagnants d’Etcheverry (il en a inscrit dix au total). Niang et Sanchez sont revenus à plusieurs reprises à deux ou trois points de l’égalisation (23-21 ; 25-22 ; 37-34) mais n’ont pas réussi à égaliser. Ce qui a permis à Etcheverry-Harismendy de l’emporter 40-35.

Etcheverry-Harismendy en finale

La finale du tournoi du Jambon, au trinquet Saint-André de Bayonne, se jouera entre Bénesse-Niang et Etcheverry-Harismendy dimanche 1er avril. Ce jeudi, Maxime Etcheverry et Thierry Harismendy ont puisé au fond de leurs ressources pour s’imposer face à Mattin Olçomendy et l’Espagnol Luis Sanchez.

Pas en jambes en début de partie, Thierry Harismendy avait du mal à contrer la puissance et la vivacité de Sanchez qui semblait à l’aise dans ce trinquet. A l’avant, Mattin Olçomendy tranchait les points à droite et était en veine avec son but. Si bien que le score défilait en défaveur d’Etcheverry-Harismendy (20-6).

A la mi-partie, Mattin Olçomendy a commencé à déjouer et Thierry Harismendy a repris du poil de la bête. L’écart se réduisait petit à petit (22-12 ; 26-19). Mais Etcheverry-Harismendy ont dû s’accrocher jusqu’au bout pour l’emporter. Après trois égalisations (29 ; 35 ; 37), ils ont finalement conclu la partie 40-37. Comme quoi, une partie n’est jamais perdue.

La finale se jouera dimanche 1er avril, à partir de 11h.

Niang et Bénesse en mode turbo

Malik Niang et Jean-Philippe Bénesse n’ont pas traîné ce jeudi, au trinquet Saint-André de Bayonne. En à peine 45 minutes, ils se sont qualifiés pour la finale du tournoi du Jambon en s’imposant face à Thomas Dizabo et Jon Saint-Paul. Tout au long de la partie, Dizabo et Saint-Paul n’ont jamais réussi à prendre le jeu à leur compte et ont subi les attaques de Niang et Bénesse.

Pas dans un bon jour, Dizabo et Saint-Paul ont commis beaucoup de fautes qui ne les ont pas mis en confiance. Le score a donc rapidement été à l’avantage de Niang et Bénesse (11-3 ; 20-4). Malgré une baisse de régime de Niang et Bénesse qui leur a permis de revenir de quelques points (25-10), Dizabo et Saint-Paul n’ont pas pu recoller au score. Malik Niang en a rajouté une couche en étant costaud à l’engagement. Il a inscrit pas moins de douze buts gagnants (contre un seul pour Thomas Dizabo) dont six dans les treize derniers points.

La dernière dizaine a été à sens unique pour Niang et Bénesse qui se sont finalement imposés 40-11. Ils joueront donc la finale le dimanche 1er avril, à 11h. Leurs adversaires seront connus la semaine prochaine. Olçomendy-Sanchez affrontent Etcheverry-Harismendy, à 16h, pour une place en finale.