LARRALDE TIENT SON RANG FACE À BILBAO

Pour sa première partie de Championnat de France Elite pro individuel, en liguilla, Peio Larralde a tenu son rang de favori. Le tenant du titre affrontait Bixintxo Bilbao au trinquet de Saint-Palais ce dimanche 29 janvier. Une rencontre inédite entre les deux pilotari.

Comme on pouvait s’y attendre, elle a tourné en faveur de l’Hazpandar. Mais le Ziburutar ne s’est pas laissé faire. Il a donné du fil à retordre à son ancien coéquipier de Championnat de France Elite pro par équipes. Bien parti d’entrée, Peio Larralde a rapidement pris l’avantage sur Bixintxo Bilbao pour mener dès la première dizaine 10-2. En butant par le mur de droite, Peio Larralde s’est assuré quelques points faciles en inscrivant au total dix buts gagnants dans la partie (contre six pour Bixintxo Bilbao). Et quand son adversaire était au but, Peio Larralde, lui, était encore plus redoutable au retour de but.

Toujours à six, sept voire dix points derrière, Bixintxo Bilbao mettait tout de même la pression à Peio Larralde. Ce dimanche 29 janvier, au trinquet de Saint-Palais, le Ziburutar est passé à côté de la victoire mais elle semblait largement à sa portée. En progrès depuis plusieurs semaines, Bixintxo Bilbao a encore quelques points à travailler pour espérer battre des joueurs comme Peio Larralde, mais le fossé qui les sépare ne semble pas impossible à franchir.

Revenu à quatre points de l’Hazpandar à la mi-partie (17-21), le Ziburutar a ensuite laissé partir son adversaire qui a creusé l’écart de dix points régulièrement (29-19 ; 34-24 ; 35-25). Dix points qui resteront jusqu’à la fin puisque Peio Larralde est allé s’imposer 40-30. Un score honorable tout de même et qui sauvera peut-être Bixintxo Bilbao en cas d’égalité de victoires à la fin de la liguilla. Larralde et Bilbao attendent désormais leurs adversaires respectifs. Baptiste Ducassou et Mathieu Ospital s’affrontent ce lundi 30 janvier, au trinquet Garat de Saint-Jean-Pied-de-Port, à partir de 17h.

Interview de Peio Larralde : 

 

En groupe B, Vincent Elgart a réussi à se défaire de Julien Etchegaray assez facilement : 40-26. Il aura mené tout au long de la partie sans jamais être inquiété par Julien Etchegaray qui engrange sa première défaite du championnat. Un jour sans qu’il pourra compenser avec les trois prochaines parties de liguilla.

Photos © Begira

LARRALDE S’IMPOSE POUR LA DEUXIÈME ANNÉE CONSÉCUTIVE AU SUPER PRESTIGE

Il l’a fait. Peio Larralde s’est imposé pour la deuxième fois consécutive en finale du Super Prestige face à Baptiste Ducassou. Sa troisième victoire de rang face à l’Itsasuar dans un tournoi majeur depuis le Super Prestige de l’an dernier. Et les deux hommes ont montré tout leur talent devant le public qui s’était déplacé en masse ce dimanche 22 janvier, au trinquet Garat de Saint-Jean-Pied-de-Port.

Pendant 1h10 de jeu, Larralde et Ducassou se sont rendus coup pour coup, ont fait durer les points et ont tout tenté pour faire la différence, ramenant parfois des pelotes impossibles. Du grand jeu. Du beau jeu. Dès l’entame de partie, le ton était donné. Ni l’un ni l’autre n’allait se laisser distancer. Jusqu’à 12-12 inclus, six égalisations, la plupart de Larralde qui recollait au score dès que Ducassou s’échappait.

Mais après l’égalisation à 12 partout, le vent a tourné et Larralde a saisi sa chance pour mener de quatre points à la mi-partie (20-16). Il a même eu huit points d’avance (27-19). Mais Ducassou ne l’entendait pas de cette oreille et revenait à trois points de l’Hazpandar 27-30. Les deux joueurs auront livré tellement d’énergie que sur la fin, Baptiste Ducassou s’est laissé légèrement distancer. Victoire 40-31 de Peio Larralde qui s’est jeté, en larmes, dans les bras de son père après ce dernier point fatidique. Preuve s’il en fallait que la partie a été rude ce dimanche au trinquet Garat.

Les deux pilotari doivent maintenant se reconcentrer pour leur entrée dans le Championnat de France Elite pro en tête à tête qui commence le week-end prochain pour eux. Peio Larralde sait d’ores et déjà qu’il devra affronter le Ziburutar Bixintxo Bilbao, qui s’est défait de Peio Guichandut 40-34 ce samedi 21 janvier, à Villefranque. Baptiste Ducassou, lui, doit encore attendre ce lundi 23 janvier pour connaître le nom de son adversaire. Il affrontera soit Waltary Agusti soit Mathieu Ospital.

Interview du vainqueur, Peio Larralde : 

Interview du finaliste, Baptiste Ducassou : 

BILBAO S’EN SORT FACE À GUICHANDUT

Bixintxo Bilbao s’est qualifié pour la liguilla du Championnat de France Elite pro en individuel groupe A. Il rejoint ainsi Peio Larralde, le tenant du titre. Pour cela, il s’est défait de Peio Guichandut 40-34 ce samedi 21 janvier, au trinquet de Villefranque.

Jamais vraiment inquiété pendant la partie, Bixintxo Bilbao a toujours été devant au score et n’a jamais laissé Peio Guichandut se rapprocher assez pour égaliser. La victoire n’a toutefois pas été facile car en tête à tête, six ou sept points de retard ne sont pas signe de défaite obligatoire. Le Ziburutar a donc maintenu sa concentration tout au long de la partie pour ne pas flancher en cours de route.

Il a notamment gêné Peio Guichandut avec son but. Au total, il aura inscrit quinze buts gagnants, dont sept rien que dans les quinze premiers points. De quoi lui assurer quelques points faciles. Mais encore fallait-il rester présent dans les phases de jeu où les points ont souvent été disputés. Bien parti, Bilbao gardait son avance régulièrement (10-5 ; 15-6 ; 20-12 ; 25-19).

Dans la dernière dizaine, il a tout de même eu du mal à conclure la partie. Alors qu’il menait 39-29, Bixintxo Bilbao s’est laissé surprendre par un regain d’énergie de Peio Guichandut qui pensait peut-être retenter le hold-up, comme il l’avait fait début janvier contre Antton Amulet (il avait gagné 40-39 alors qu’il était mené 35-39). Mais le Ziburutar a maintenu le cap jusqu’à la fin pour l’emporter 40-34.

Une victoire qui traduit peut-être le travail récent effectué en compagnie de Philippe Carricart, nouveau coach de Bilbao. Meilleur au but, le Ziburutar a également marqué quelques beaux points au pan coupé et au filet. Un vrai jeu de trinquet. Reste à voir s’il confirmera contre le tenant du titre, le 29 janvier prochain, à Saint-Palais.

En lever de rideau, Mickaël Massonde s’est imposé 40-29 face à Amaiur Jauréguy.

Interview de Bixintxo Bilbao : 

JULIEN ETCHEGARAY CONTINUE SON CHEMIN

On ne l’arrête plus ! Après ses victoires assez faciles contre Grégory Aguirre et Laurent Lambert en Championnat de France Elite pro en individuel, Julien Etchegaray a remis ça contre Alexis Inchauspé. Cette fois, il a eu un peu plus de répondant en face, mais s’en est tout de même sorti d’une belle manière et en gardant de l’avance sur la fin.

Le début de partie était pourtant mal engagé pour Julien Etchegaray. A l’aise d’entrée de jeu, Alexis Inchauspé menait 10-5. C’était sans compter sur un Etchegaray qui voulait valider son ticket pour la liguilla. Il revenait à 12 partout pour ensuite prendre la main jusqu’à ce qu’Alexis Inchauspé égalise à 18 partout puis à 21 partout. Les deux pilotari se rendaient coup pour coup et aucun ne voulait laisser filer cette place en liguilla.

Finalement, après une première moitié de partie où il a du mal à rentrer dedans, Julien Etchegaray a passé directement la troisième pour laisser Alexis Inchauspé derrière en menant rapidement 30-23. Une fois chauffé, il a même multiplié les buts gagnants (onze au total) et les xare (quatre dans la dernière dizaine). Cerise sur le gâteau, il a même conclu la partie sur un but gagnant : 40-24.

Il jouera donc sa prochaine partie contre Vincent Elgart, le 29 janvier prochain. Une partie pour se rapprocher encore plus des demi-finales du Championnat de France Elite pro en individuel.

En lever de rideau, une partie opposait les joueurs amateurs Ion Iturbe à Pantxo Valencia. Alors qu’il a été mené quasiment toute la partie, c’est finalement Ion Iturbe qui s’est imposé 40-33 en engrangeant les buts gagnants (sept dans la dernière dizaine, sur neuf buts gagnant au total).

JULIEN ETCHEGARAY ÉLIMINE LAURENT LAMBERT

Julien Etchegaray a remporté sa deuxième partie de Championnat de France Elite pro individuel en groupe B. Après Grégory Aguirre, il est venu à bout de Laurent Lambert, ce samedi 14 janvier, au trinquet de Villefranque. Encore une fois, il s’est imposé assez largement face à son adversaire du jour : 40-27.

Appliqué au but (il en a inscrits 11), Julien Etchegaray n’a jamais vraiment été inquiété par Laurent Lambert (10-4 ; 15-9 ; 20-13). A 26-13 pour lui, Julien Etchegaray a eu un tout petit moment de flottement, laissant revenir Laurent Lambert de quelques points (26-19). Mais pas de quoi enrayer la machine.

Julien Etchegaray retrouvera Alexis Inchauspé au prochain tour. La dernière marche avant la liguilla où il rejoindrait Vincent Elgart en cas de victoire. Vincent Elgart qui jouait ce samedi en lever de rideau une partie amicale contre Antton Monce (lui aussi déjà qualifié pour la liguilla). C’est Antton Monce qui s’est imposé 40-32 alors que Vincent Elgart menait les débats depuis le début de la partie. Mais à 25 partout, c’est Antton Monce qui a repris le jeu à son compte et Vincent Elgart n’a rien pu faire face à son adversaire du jour.

Un tournoi de main nue pour les femmes au Pays Basque Sud

75 femmes pilotari vont participer au Laboral Kutxa Emakume Master Cup, au Pays Basque Sud. Un tournoi de main nue par équipes ouvert aux femmes. Aucune pilotari du Pays Basque Nord ne s’est inscrite. En revanche, certaines arriveront de l’étranger ! Mexico, Cuba, Barcelone …

Le tournoi de déroulera en deux groupes : un groupe Elite et un autre appelé “Première division”. Les premières parties de qualification se jouent dès ce samedi 14 janvier. La compétition se terminera le 5 mars, quelques jours avant la journée internationale de la femme, au fronton municipal de Zornotza.

Deux filles d’Iparralde vont participer au championnat: Maritxu Housset Chapelet ta Aurore Caset

Retrouvez la vidéo de présentation du tournoi sur ce lien.

MATHIEU OSPITAL REJOINT WALTARY AGUSTI

Ce lundi 9 janvier, au trinquet Garat de Saint-Jean-Pied-de-Port, Mathieu Ospital s’est imposé 40-33 face à Pascal de Ezcurra. Mal embarqué en début de partie, Mathieu Ospital subissait le jeu de Pascal de Ezcurra, appliqué au but et réglé comme du papier à musique au pan coupé et au filet (5-2 ; 10-7 ; 19-14). Toujours à quatre ou cinq points devant, Pascal de Ezcurra faisait son bout de chemin vers la victoire jusqu’à 21-15. A ce moment là, Mathieu Ospital rejoint les vestiaires. Et là, c’est le tournant.

A son retour, Mathieu Ospital refait son retard et égalise à 22 partout grâce à des points finis au pan coupé ou au filet. Déstabilisé, Pascal de Ezcurra ne parvient pas à recoller au score et se laisse distancer sur la fin de la partie. A seulement trois petits points devant (31-28), Mathieu Ospital enfonce le clou et enchaîne trois xare et un pan coupé pour mener 34-28. Pascal de Ezcurra résiste de son mieux mais Mathieu Ospital est parti sur sa lancée et conclut la partie 40-33. Il affrontera Waltary Agusti lundi prochain, à 17h, au trinquet Garat. Il l’avait battu en quart de finale du Super Prestige le mois dernier, 40-34, après une superbe remontée (il était mené 33-23).

En lever de rideau ce lundi, Vincent Elgart et Jean-Philippe Bénesse étaient opposés pour une partie amicale. Partie remportée par Vincent Elgart 40-35. Malgré un score serré, Jean-Philippe Bénesse n’a jamais réussi à égaliser dans cette partie. Il jouera sa première partie comptant pour le championnat lundi prochain, à 16h au trinquet Garat, face à Mickaël Palomes.

A noter que la rencontre du groupe A de ce samedi 14 janvier, à Villefranque, est reportée au samedi suivant. Grippé, Bixintxo Bilbao ne peut assurer sa partie contre Peio Guichandut. Un lever de rideau aura donc lieu, à 17h, suivi de la partie du groupe B opposant Julien Etchegaray à Laurent Lambert.

Interview de Mathieu Ospital : 

Voir les statistiques de la partie


 

PEIO GUICHANDUT S’IMPOSE DE JUSTESSE FACE À ANTTON AMULET

Peio Guichandut et Antton Amulet (groupe A) n’auront pas montré leur meilleur niveau de jeu ce vendredi 6 janvier à Arcangues. Guichandut le reconnaît lui-même (voir interview). Malgré tout, les deux pilotari se seront accrochés jusqu’au dernier point. Et c’est le cas de le dire. Le plus jeune des deux s’est imposé 40-39. Pourtant malmené en début de partie (6-0), Peio Guichandut a réussi à mettre une sacrée pression à Antton Amulet.

Chacun leur tour devant au score, Guichandut et Amulet ont égalisé à sept reprises pendant la partie (13-13 ; 25-25 ; 27-27 ; 29-29 ; 30-30 ; 33-33 ; 39-39). Une partie qui a finalement tourné à l’avantage de Peio Guichandut qui l’a emporté d’un cheveu. Bien réglé au but (il en a inscrits dix contre six pour Antton Amulet), Peio Guichandut a su garder son sang froid dans la dernière ligne droite. Alors qu’il était mené 39-35, il a réussi à égaliser puis l’emporter 40-39. Il peut toutefois dire merci à Antton Amulet qui a commis plusieurs fautes à des moments clés de la partie.

Au prochain tour, Peio Guichandut sera opposé au demi-finaliste de l’an dernier, Bixintxo Bilbao. Un adversaire d’un autre niveau face auquel il devra hausser son niveau de jeu s’il veut espérer l’emporter et se qualifier directement pour la liguilla où il retrouvera Peio Larralde.

Du côté du groupe B, c’est Julien Etchegaray qui s’est imposé 40-24, face à Grégory Aguirre. Pour sa première partie en Championnat de France Elite pro en individuel, Julien Etchegaray n’a pas eu à beaucoup batailler. Un peu bousculé dans la première dizaine où Grégory Aguirre a égalisé à 7 partout puis pris l’avantage jusqu’à 11 partout, Julien Etchegaray a ensuite imposé son jeu. Il a pu engranger des points facilement grâce à son but (il en aura inscrits onze contre cinq pour Grégory Aguirre). Au prochain tour, il retrouvera Laurent Lambert.

Interview de Peio Guichandut :

SUPER PRESTIGE : LES FAVORIS RÈGNENT SANS PARTAGE LORS DES DEMI-FINALES

1ère demi-finale : Larralde vs Gonzalez
Aprés un début compliqué, 9-0 pour Gonzalez, Larralde retouve ses marques et petit à petit refait son retard. Il impose son jeu face à un adversaire qui a eu plus de mal à terminer sa partie que lors de ses précédentes rencontres. LARRALDE 40 – GONZALEZ 33

2ème demi-finale : Ducassou vs Ospital
Ospital résiste jusqu’à 26, mais Ducassou, bien préparé se détache irrémédiablement et l’emporte. DUCASSOU 40 – OSPITAL 26

Finale le dimanche 8 janvier à 17H, prévoir de venir en avance…

Interview de Mikel Gonzalez Aldekoa :

Merci à Marc Mittoux pour les photos


 

BIPER SARIA : BELLE FINALE ATTENDUE MERCREDI PROCHAIN

C’est en définitive au trinquet de Saint-Pée-sur-Nivelle que se sont déroulées les demi-finales du trophée Biper Saria, le trinquet Dospi ayant déclaré forfait pour cause d’humidité.

Les deux parties ont été enlevées par les Rouges Etchegaray/Guichandut et Bielle/Amulet respectivement opposés aux frères Lambert et à Inchauspé/de Ezcurra.

La première partie semblait être qu’un formalité avant que les frères Lambert menés 21 à 7 réagissent pour revenir à trois points (27 à 30). Mais Julien et Peio donnèrent alors le dernier coup de rein et emportèrent la partie 40 à 35. Peio a impressionné par son talent et sa force qui devrait en faire un des favoris du championnat de France. Dans l’autre demi-finale, Bielle/Aulet ont gagné sans avoir été inquiétés (10/7, 20/11, 30/15 et 40/22).

La finale Biper Saria promet d’être disputée mercredi prochain : les quatre protagonistes en pleine forme devraient nous permettre de bien terminer l’année.