Fronton Place Libre : faut-il jouer ou pas ?
Par Pampi Laduche

pampi-portraitLa saison de place libre a commencé et nos frontons du Pays basque résonnent de nouveau au son des pelotes. Quelle belle musique de printemps !

Et voilà que reviennent aussi des questions que les jeunes pelotaris me posent volontiers lors de nos séances d’entrainement : faut-il ou non jouer en place libre ?

Alors nous avons des discussions sur le sujet car certains de leurs camarades leur ont parfois distillé des doutes dans leur tête.

Ma position est claire : je pense sincèrement que la place libre est une bonne chose pour un jeune joueur car c’est une discipline très exigeante, qui leur apprend à taper longtemps et donc à s’endurcir davantage. Cet apprentissage leur servira durant toute leur carrière de pelotari.

Par contre, il faut savoir que le jeu en fronton ne doit pas empêcher d’oublier des objectifs importants. J’en citerai un : jouer des deux mains, même s’ils considèrent qu’ils ont le temps de se placer pour jouer toujours de la même main.

Nos clubs de pelote engagent beaucoup d’équipes en place libre : c’est important pour leurs responsables de bien figurer. Il faut le comprendre et le partager.

Eux-mêmes comprendront alors plus tard l’envie irrésistible des pelotaris les plus doués à se spécialiser en trinquet.

Aujourd’hui, faites-vous plaisir, faites-leur plaisir et jouez en place libre.  Jo Pilota !

Pampi Laduche