WALTARY/GUICHANDUT S’ENVOLENT VERS LA FINALE APRÈS UNE TRÈS BELLE PARTIE

Les favoris ont perdu vendredi au trinquet Haitz Pean d’Anglet lors des demi-finales des championnats de France par équipe : un Waltary percutant allié à un Guichandut de grande classe ont dominé Ospital/Ducassou qui avaient la préférence des parieurs avant la partie, et de loin. Les noirs partirent d’ailleurs très fort (4/0) mais les bleus ont laissé passer l’orage et sont revenus à égalité à 12 avant de prendre tranquillement le large (20/14, 26,15,32/20,puis 36/29). Le sursaut d’orgueil de Ospital/Ducassou n’a pas fait craquer la machine de leurs adversaires dont l’entente et la puissance ont été exemplaires (40 à 36). Peio a eu droit à une pluie d’adjectifs élogieux de la part du public pelotazale (terrible, extraordinaire, formidable…). Il expliqua qu’il avait une revanche à prendre, ayant raté le championnat individuel et qu’il s’était préparé en conséquence. La partie fut très belle et les absents ont eu tort. Rendez vous au Moderne pour une finale intéressante : Waltary/Guichandut ont montré ce soir qu’ils avaient largement la capacité et l’envie de la gagner… En première partie, Aguirre/Palomes ont gagné sans problème devant Monce/Lucu (40 à 20) dans le groupe B. Les costauds n’ont jamais été inquiétés par une paire dont ce n’était pas le jour.

Interview de Peio Guichandut :