TRINQUET MODERNE : AGUIRRE/AMULET ENLÈVENT LE TROPHÉE ESKU PILOTA

Il faisait froid au Trinquet Moderne pour cette finale du Trophée Esku Pilota qui connut un drôle de scénario : alors que les Blancs (Elgar/Lucu) s’envolaient pour une victoire qui semblait à leur portée (10/4 et 20/10), le ressort s’est cassé d’un coup et les rouges (Aguirre/Amulet) sont revenus à égalité à 23 avant de prendre le large 30/24 et 40/26). Que s’est il passé ? Deux réponses qui expliquent ce revirement : d’abord, Lucu s’est blessé à la main et le mal est allé en augmentant jusqu’à la fin. Et d’autre part, Amulet, tel un diesel tranquille, a passé à la vitesse supérieure au même moment. Les parieurs en ont eu pour leur frais. Victoire ainsi surprenante mais incontestable des rouges qui enlèvent ce trophée Esku Pilota organisé en mémoire de Jean-Marie Mailharro dont l’ombre planait sur ce trinquet et qui aurait mérité un peu plus de monde. Cadeaux Oteiza aux joueurs. En lever de rideau, les jeunes Anchordoqui/Garat ont montré de belles dispositions qui augurent bien de l’avenir de la main nue.


 

FORMIDABLE SOIRÉE ESKU PILOTA LAGUNAK : UNE PARTIE EXTRAORDINAIRE, UN TRÈS NOMBREUX PUBLIC DE PASSIONNÉS ET UN BUFFET GÉNÉREUX ET CONVIVIAL !

Quel soirée fantastique ce samedi au trinquet Haitz Pean d’Anglet qui accueillait les partenaires et les pelotazale adhérents d’Esku Pilota Lagunak venus par centaines assister à une partie de rêve opposant Waltary/Ducassou à Larralde/Bilbao et animée par le très en forme Pampi Laduche. Mais d’abord, on assista à une sérieuse empoignade entre juniors de Saint-Jean-Pied-de-Port et de Sare qui démontra le bon niveau de nos jeunes pelotaris formés dans les clubs du Pays basque : ce sont les Saratar Arotsarene/Iribaren qui l’emportèrent 40/29 face à Iribarne/Ibanez.
Après les mots de bienvenue de Claude Olive, le maire qui recevait et Jean-Baptiste de Ezcurra, Jean-Noël Landabure et Manu Martiarena, les quatre pelotaris entrèrent sur la cancha et ce fut une impression de géants qui allaient en découdre avec force et beauté. La partie n’allait pas connaitre de temps morts ni de coupures habituelles. Les blancs Waltary/Ducassou passaient en tête 10/7 et s’échappaient 18/11 … avant que les rouges alignent dix points à la suite 21/18 ! Les deux équipes ne se quittaient plus 30/30 avant que les blancs forts des buts du Cubain et de l’envie de gagner de Battite ne s’échappent à nouveau 38/32 ; beaucoup pensaient la partie pliée. Mais Bilbao galvanisé par un Peio à son meilleur niveau de lucidité et de talent revenait en confiance et assurait.
Ados à 39 : la partie aurait pu en rester là mais les dieux du sport veulent un vainqueur alors Waltary rata l’immanquable et partit pleurer dans les vestiaires. Certains parieurs eurent soudain le sourire. Ducassou se consola avec le trophée du meilleur pelotari de l’année devant Larralde et Ospital : une immense consultation pour un immense champion ! Devant le généreux buffet Oteiza/Pariès/Ossau Iraty/Vins Vincent,  800 heureux Lagunak refirent la partie et commencèrent à parler de 2017 et du Super Prestige… Aupa Esku Pilota !


 

TOURNOI DE VILLEFRANQUE, FINALE : DUCASSOU TIENT BON, WALTARY BLESSÉ

Les rouges (BIELLE – DUCASSOU) démarrent en trombe et prennent une avance certaine. Waltary, avec quelques coups de pattes dont il a le secret, et Bilbao, très en jambe, remontent et mènent 23 à 20. Il semble qu’ils aient pris le dessous, mais Waltary sort de la cancha pendant le tiempo, il s’est blessé aux adducteurs. Ducassou quant à lui maintient le rythme, les blancs ne peuvent pas suivre et s’inclinent 40 à 32.

Une très belle partie, dans un trinquet plein, à signaler un superbe aurresku rendu par un jeune danseur lors de la remise des prix.

Battite Ducassou : « on était bousculé en milieu de partie »


TOURNOI DE VILLEFRANQUE : LES FAVORIS EN FINALE SAMEDI

 

Mercredi soir, les demi-finales du tournoi de Villefranque ont donné raison aux favoris des sondages : la pelote, ce n’est pas de la politique ! Bielle/Ducassou ont battu Lambert/de Ezcurra sans trainer : à 5 partout, les blancs ont aligné 20 points d’affilée et ont terminé en roue libre (5/5, 10/5, 20/5, 30/6 et 40/14). Dure leçon imposée par le maitre Ducassou associé à un Bielle heureux de revenir sur la cancha dans ces conditions. La seconde demi-finale a été légèrement plus disputée mais la paire Waltari/Bilbao qui s’entend bien n’a pas laissé beaucoup de miettes aux vaillants Inchauspé (qui remplaçait Larralde toujours blessé à la main et présent comme spectateur)/Amulet, de retour de Paris (9/10, 20/15 et 40/30). Belle finale en perspective samedi dans ce temple cher à Manu Martiarena et Robert Dufourcq.

Manifestation de soutien à Mathieu Larzabal

Le monde de la pelote très touché par l’accident de travail arrivé à Mathieu Larzabal, grièvement blessé après une chute d’un toit, a manifesté sa sympathie au jeune d’Itxasu, 22 ans, ancien joueur de rugby à Cambo. Atxik Mathieu !

MASTERS DE PARIS : BATTITTA DUCASSOU IMPRESSIONNANT !
Pour ce Masters de Paris 2016, la finale fut de très haut niveau et contrairement à ce que laisserait penser le score, elle fut âprement disputée. Un Battitta Ducassou des grands jours n’a laissé aucune chance à ses adversaires malgré la vaillance d’Antton Amulet à l’arrière. Bien aidé par Antton Monce à l’avant, Ducassou a imprimé d’emblée un rythme d’enfer à la partie : 5/1 , 14/5 , 21/8 et 25/11 !
Un court instant Waltary a repris le contrôle de la partie permettant au duo basco-cubain de revenir à 28/17. Mais Battitta accéléra le jeu pour assommer définitivement ses adversaires : 36/17 pour terminer à 40/19. Buts : Waltary 3 buts et un faux, Monce 4 buts.

Merci à Jacques Girr pour cet article et pour les photos


 

TOURNOI DE MACAYE : MONCE/BILBAO SANS CONTESTATION !

À Macaye, Ils étaient les meilleurs et ils ont logiquement gagné ce trophée Iken Optika ! En ce vendredi 11 novembre, devant un nombreux public et dans ce mur à gauche transformé en joko berri, la paire Monce/ Bilbao n’ont pas eu à forcer outre-mesure leur talent pour venir à bout de Inchauspé/Laszcano (40 à 25). À mi-partie, tout était déjà joué (20 à 8) et le sursaut d’orgueil d’Alexis Inchauspé n’a permis qu’à limiter les dégâts. En lever de rideau, Bénesse s’est aussi logiquement incliné face à Bonetbelche (40 à 20).

Bixintxo Bilbao : « on a imprimé de la vitesse »

Vidéo complète de la partie :

 


TOURNOI DE BAIGORRI, finale : OLCOMENDY associé à DUCASSOU, vainqueur devant son public

Dans un trinquet Herriarena bien garni, épaulé par Baptiste Ducassou, Mattin Olçomendy a remporté son premier succès significatif. Ils ont dominé Philippe Bielle (qui remplaçait Peio Larralde, blessé) et Antton Amulet : 40 à 27
Le score peut paraître lourd pour les vaincus, qui n’ont rien lâché. Olçomendy qui s’est d’abord appliqué à bien défendre, a ensuite engrangé de jolis ttantto.
Avec 6 buts gagnants (4 pour Bielle), le Navarrais a livré une partie solide de bon augure pour la suite de sa carrière
Evolution du score : 7-3,11-9, 18-12, 24-16, 29-21, 34-26, 40-27.

Mattin Olçomendy : « Baptiste m’a mis en confiance »

Vidéo complète de la partie, merci à Bruno de Ezcurra pour les commentaires.

 

TROPHÉE DES CHASSEURS : ELGART/LUCU VAINQUEURS AU GARAT

Ce fut une finale sans trop de couleur et dans un froid hivernal qui s’est déroulée ce lundi au trinquet Garat de Saint-Jean-Pied-de-Port pour le Trophée des Chasseurs. L’ombre de Jean-Marie Mailharro planait aussi sur la cancha et l’hommage émouvant rendu par Edouard Mayté et le nombreux public rappela que le lundi précédent, tous étaient à l’église pour son enterrement. Cette finale avait d’ailleurs du être déplacée d’une semaine, comme le formidable déjeuner qui rassembla les 180 fidèles autour d’un délicieux civet de sanglier.
Elgart/Lucu emportèrent cette finale face à Aguirre/Lafitte (50 à 35) après avoir mené de bout en bout, sans avoir été vraiment inquiétés. Les vaincus ont essayé de casser le rythme pour faire dérailler la machine en rouge mais rien ne fit.
Et les parties du Super Prestige débuteront déjà à la fin du mois dans ce beau trinquet. Qu’on se le dise !

Vicente Elgart : « On a essayé d’imposer notre rythme »


 

TRINQUET D’ARCANGUES, FINALE : LARRALDE – DUCASSOU, QUI PEUT LES BATTRE?

Drôle de date pour jouer une finale, il n’a pas été simple de trouver le bon moment au milieu des différents tournois de cette fin d’année. Mais il fallait bin rejouer cette finale après la blessure de Peio Larralde au mois de juillet dernier.

La partie n’en reste pas moins très intéressante, est-ce que les champions de France en titre (Waltary – Bilbao) peuvent venir à bout d’une association es deux meilleurs joueurs du moment (Larralde – Ducassou) ?

Après un début en fanfare Peio et Battite compte une confortable avance (13 à 3) et l’on se demande si cela ne va pas tourner à la correction…
Waltary-Bilbao reprennent le but et sur le point suivant, la main gauche de l’arrière finie contre le poteau, il sort quelques minutes il revient. Ce changement de rythme leur sera favorable et ils reviennent, et compte même deux points d’avance 18 à 16.

Mais ils ne peuvent pas continuer sur ce rythme, et la solide entente formée par Larralde et Ducassou, associée à la puissance de leurs jeux produit inexorablement la différence. Waltary – Bilbao ne pourront pas revenir (victoire 40 à 28), nous laissant avec une interrogation, mais qui pourrait battre une telle équipe?

Interview de Batitte Ducassou : « Avec Peio on se connait par cœur »


 

FRONTON D’ESPELETTE

Le fronton d’Espelette est typique pour valoriser la pelote à main nue. Il était plein à ras bord ce dimanche et la partie a permis aux vacanciers, présents pour ce week-end prolongé, de découvrir ce sport qui les a profondément séduit. Pour preuve leurs encouragements chaleureux et répétés. Esku Pilota organisait avec l’union commerciale cette partie pour l’animation lors de la fête aux piments de 2016, comme elle le fait tous les mercredis de juillet et août, sur ce même fronton avec les meilleurs spécialistes amateurs et Elite Pro.

Vincent Cubiat a dominé les débats, spécialiste du jeu en place libre et coutumier de ce fronton. Mais les 4 joueurs, poussés par ce public si prompt à s’enflammer, ont mis à l’honneur le jeu de plein air par une partie rythmée et ponctuée de coups variés.

Après la partie, le public a demandé aux joueurs des explications sur les pelotes, les entraînements, les pansements, la dureté et la pureté de ce sport.

Score final : Monce / Cubiat 30  et Argain / Inchauspe : 20